171120 retraitenon63

La CGT 43 condamne le vote honteux par le Sénat à majorité LR (Les Républicains), en pleine crise sanitaire, économique et sociale du report de l'âge de la retraite à 63 ans. Nous préférons des retraités plutôt que des chômeurs ! Retour à la retraite à 60 ans à taux plein !

petition retraites1

Les retraité.e.s payent un lourd tribut à la crise sanitaire, Beaucoup perçoivent une pension en dessous du seuil de pauvreté. Ils exigent 100 euros de suite pour rattraper leur pouvoir d'achat, un accès à la santé pour tous, la prise en charge de la perte d'autonomie à 100% dans la branche maladie de la sécurité sociale. Pétition à signer dans la cadre de la mobilisation unitaire du mardi 17 novembre  ==> http://chng.it/5HDCZ4JrQh

12112020 Pajemploi

Mardi 10 novembre 2020, au Puy-en-Velay; les salariés de l’Urssaf d’Auvergne ont répondu à l’appel du syndicat CGT des organismes sociaux pour dénoncer le recours aux heures supplémentaires obligatoires le samedi matin. Après la grève du 13 octobre dernier, la mobilisation continue pour l'amélioration des conditions de travail...

101120 educ43

En Haute-Loire, les organisations CGT, FO, FSU, Sud réclament de pouvoir assurer la protection de tous, une véritable continuité pédagogique et une prise en charge égalitaire des élèves. Ils critiquent la gestion de la crise sanitaire par le Ministre de l’Éducation nationale Banquer : « Le dédoublement des classes ne peut se faire sans l’embauche de professeurs » Ils invitent tous les personnels et les parents d’élèves à signer la pétition unitaire large "Recutement de personnels, il y a urgence!" : https://bit.ly/3kk6E16

061120 intersynd

Crise sanitaire COVID-19 : réunies en intersyndicale pour défendre les intérêts des salariés et de la population de Haute-Loire, les organisations CGT, FO, CFTC, FSU, Solidaires et Unsa ont interpellé ce jeudi 5 novembre 2020 le gouvernement sur sa politique économique et sociale par le biais d'une lettre ouverte adressée au préfet. Un rassemblement symbolique a eu lieu devant la préfecture.

Ceramiques0

Au moment où des milliards sont distribués sans aucune contrepartie ni engagement et où l'on annonce une nécessaire réindustrialisation, la CGT ne peut accepter que plus de 80 personnes soient abandonnées et privées d'emploi.