La retraite en danger, tous concernés !

dsc 0066 4572986

À Brioude, les grévistes et manifestants ont prévu de se retrouver lundi 9 décembre à 11 heures, devant la gare, pour décider de la suite de leurs actions.

 

Quelque 200 personnes dans les rues de Brioude (Haute-Loire) scandent "Macron, ta loi on n'en veut pas" [La Montagne]

Après un rassemblement en milieu de matinée ce vendredi 6 décembre à la gare de Brioude, la mobilisation contre la réforme des retraites s'est poursuivie l'après-midi par un défilé, auquel ont participé quelque 200 personnes, dans les rues de la ville. Scandant "Macron, ta loi on n'en veut pas", ils ont défilé dans les rues de Brioude, certains tenant une banderole, d'autres un drapeau... Emmenés par leurs organisations syndicales (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNL, MNL, Unef) et marchant aux côtés des Gilets jaunes

bright brioude 

Source intégrale de l’article

Réforme des retraites : la mobilisation continue [La Ruche]

61% de grévistes hier à 9 h 30 au niveau national c'est le chiffre annoncé par la direction de la SNCF. C'est plus d'un cheminot sur deux. Les chiffres explosent lorsque l'on précise les choses : 85,7% chez les conducteurs de trains, 73,3% des contrôleurs. La mobilisation est exceptionnelle du côté des cheminots et la région Auvergne n'est pas en reste.

 "La mobilisation a été générale, tous les corps de métiers sont concernés. Hier, un cadre sur deux faisait la grève", insistait ce matin Xavier Bousset représentant de la CGT cheminots Haute-Loire, lors de leur assemblée générale  en gare de Brioude.

 Une mobilisation contre le projet de loi Macron-Delevoye sur les retraites mais aussi contre le projet de convention collective en cours d’élaboration et qui devrait être effectif au 1er janvier avec le passage de la SNCF au statut de Société anonyme. « La direction nous a placés en service minimum jusqu’à dimanche soir en pensant que nos revendications étaient exclusivement relatives aux retraites et que lundi nous reprendrons bien gentiment le travail. Ce n’est pas le cas ! Nous avons sept points de revendications. Lundi il faudra être en lutte et cette fois comme vous pouvez le voir on n'est pas tout seul ! »

Ecoles :  80 % de grévistes sur le 1er degré […]

Source intégrale de l'article

Cheminots, enseignants, soignants, gilets jaunes... un vendredi à Brioude pour poursuivre la mobilisation [La Montagne]

mobilisation du 6 decembre a brioude cheminots enseignants s 4572776

Notre mouvement de grève concerne principalement la convention collective nationale des travailleurs du rail qui doit entrer en vigueur au 1er janvier, quand la SNCF deviendra une société anonyme. Il faut négocier une convention collective qui n'existe pas.

Xavier Bousset (Secrétaire CGT cheminots 43)

Source intégrale de l'article