La retraite en danger, tous concernés !

alain talon pierre marsein et thomas vacheron fabrice souveton liberte syndicale photo gerard adier

Presse:Le Progrès, 21/10/16

Lors d’une réunion de la CGT, jeudi, Thomas Vacheron et Pierre Marsein ont poussé un sérieux coup de gueule contre l’acharnement au quotidien envers les élus CGT. Thomas Vacheron a cité le cas des Goodyear ou de la chemise déchirée à Air France pour dénoncer « l’attaque des militants syndicaux alors que les patrons ne sont pas inquiétés ».

Idem sur la question des dockers « où on a traité les syndicalistes de terroristes ! Ce n’est pas acceptable, on ne se laissera pas faire. »

Pour la Haute-Loire, il a pris l’exemple « d’une élue CGT aux Etablissements Cheynet, récemment attaquée ». Il a saisi l’occasion pour rappeler le rôle positif du syndicat dans la reprise de Lejaby. « Il n’y a pas de droit sans syndicat, sinon ce serait la société totalitaire […] On défend les salariés et l’emploi et on se bat pour les droits de tous, alors, ça suffit ! ».

Pierre Marsein a quant à lui évoqué « les pressions sur les syndicalistes et les incidences sur les progressions de carrières ».

Gérard Adier