161020 Barbier 3

Ce vendredi 16 octobre matin, après 9 jours de grève et de multiples propositions de négociations faites par les délégués CGT pour trouver une issue au conflit, la direction a fini par accepter un compromis. Ces propositions votées en Assemblées Générales par les ouvriers mobilisés avaient été faites dès hier en fin d’après-midi sans avoir eu de réponse...

Grace à leur lutte, ils ont obtenu au total 50 Euros net de plus par mois (0,25 cts de plus de l’heure brut et 20 € en plus de primes de blanchissage).

Leurs tenues de travail seront améliorées et une commission paritaire entre direction et salariés sera mise en place pour améliorer les conditions de travail. Il y a urgence !

C’est un véritable début de reconnaissance pour les salariés du recyclage plastique des ateliers de Ste Sigolène et de Monistrol Sur Loire.

151020 barbier

Basée en Haute-Loire, grâce au travail des salariés, l’entreprise Barbier est un fleuron de l’industrie plastique pétrolier et recyclée en France et au-delà. La transition environnementale est nécessaire, la reconnaissance sociale de ceux qui y travaillent est urgente. Le groupe en a les moyens, l’heure est désormais à l’apaisement et à une véritable écoute des revendications sociales.

La CGT et son syndicat professionnel Textile Habillement Cuir Blanchisserie (CGT THCB 43) félicite les salariés et leur délégués CGT pour la lutte exemplaire qu’ils ont menée.


Grève chez Barbier à Monistrol et Sainte-Sigolène : les salariés obtiennent 50 € de plus par mois [Le Progrès]

Ce vendredi, après 9 jours de grève et de multiples échanges et négociations entre la direction et les salariés de l’entreprise Barbier, spécialisée dans le recyclage, le mouvement social vient enfin de trouver une issue.[...]

« C’est un véritable début de reconnaissance pour les salariés du recyclage plastique des ateliers de Sainte-Sigolène et de Monistrol-sur-Loire.»

Edition en ligne du 16/10/2020
Source intégrale de l'article

  • A lire également :

Barbier plastique doit accepter la sortie du conflit

http://www.cgt43.fr/index.php/1118-barbier-plastique-doit-accepter-la-sortie-du-conflit